Armand Joyeux, supporter montagnard dans l'âme.

Armand Joyeux, supporter montagnard dans l'âme.

                                                                    

 

« J'ai 88 ans et cela fait 42 ans que je suis un inconditionnel de l' US Montagnarde », havre de longévité Armand Joyeux est un inconditionnel de l'US Montagnarde. Son nom lui va à merveille car avec son langage fleuri Armand est un personnage hors norme qui ne laisse jamais indifférent.C'est vraiment un pur bonheur de l'entendre nous raconter quelques anecdotes pour le moins croustillantes.

Avant d'être un supporter de La Montagne, Armand du temps ou il jouait à la Vigilante de Keryado a souvent croisé le fer avec les forgerons quand ils évoluaient au champ de Capote « On se déplaçait de Keryado à pied, quand on arrivait des matchs très durs nous attendaient car on ne se faisait aucun cadeau, ce qui n'empêchait pas qu'après la partie on était copains. A l'époque La Montagne attirait déjà beaucoup de monde.  ». Armand ironise quand il se remmémore «  Un de mes équipiers s'était vanté qu'il avait envoyé le ballon dans le Blavet ...situé à plus d'un kilomètre du stade ». Autre souvenir marquant «Notre gardien a eut la surprise d'entendre un jour une supportrice montagnarde lui lancé " si tu laisses passé un but, tu viendras me voire après le match"».

Armand qui aura par ailleurs une carrière très riche «  Avec des collègues on a créer le club de Saint Tugdual, j'ai joué aussi aux Chasseurs de Gourin .»

Sa passion pour le football il l'a transmis à ces descendants on pense à Hervé Le Corvic l'une des dynamiques chevilles ouvrières du fameux et regretté tournoi de la Vigilante de Keryado mais aussi 

«  Armand mon fils a joué en équipe première au FC Lorient qui évoluait à l'époque en deuxième division , il a terminé sa carrière à l'Espérance de Ploemeur. Mon petit fils Yohann a lui sous les couleurs de l'US Montagnarde participé à l'épopée Monégasque »

Retiré sur les bords du Blavet comme l'un des ces glorieux voisins Charlot Le Bouedec avec qui il a peut être croisé le fer quand il était joueur. , Armand vit des jours heureux dans le paisible quartier de Langroix.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×