Denis Ribeiro

La persévérance de Denis Ribeiro

La persévérance de Denis Ribeiro.

 

 

                                                                                               Photo Ouest France

Fort d'une saison blanche en 2009 à Thouars avec une descente en DH, quand il a débarqué à La Montagne et que le club au bout de cinq journées n'avait toujours pas décollé en championnat Denis Ribeiro a longtemps dû se demandé dans quelle galère il c'était à nouveau mis. 18 mois plus tard Denis avec son équipe terminait ce championnat sur les chapeaux de roues avec cette cinquième place qui est à ce jour le meilleur classement de l'équipe montagnarde en CFA2. Le portier montagnard qui avait entre temps disputé pour la première fois de sa carrière face à Drancy et Compiègne deux 32ème de finale d'affilée en coupe de France. Pourtant si l'aventure montagnarde a pris des allures de résurrection pour le portier d l'USM tout ne fut pas rose pour lui. Si l'an passé il connu une petite baisse de régime ce qui valut à Gwendal Guillemette de lui prendre sa place dans les buts. Le scénario se renouvela cette saison au lendemain de la cruelle élimination en 64ème de finale de la coupe de France aux penaltys à Saint Saturnin. «  Il a fallut que je me remette à nouveau en question » acquiesçait-il. Avec l'aide de l'entraîneur des gardiens de l' USM Michel Bellamy, Denis n'allait pas ménagé sa peine pou retrouver la confiance. Michel qui se félicite « ces périodes ont été très difficiles à gérer pour lui, mais comme c'est un gros travailleur il n'a pas hésité à mettre les bouchées double à l’entraînement ».

 

Et cela a finit par payer comme l'an passé c'est un Denis en plein renouveau qui était de retour. Contre l' AS Vitré alors leader il écœura à lui tout seul les attaquants adverses tout comme fac à Granville au point que le mentor Normand Christophe Dubosq qui pourtant dans sa longue carrière en a vu d'autres ne cachait pas » La Montagne a la chance d'avoir un gardien de cette trempe aujourd'hui c'est lui qui gagne le match ».

Laurent Koscielny , Olivier Giroud et Michel Gérez.

File:Denis Ribeiro.JPG

                                                        Denis lors d'un match amical avec le FC Tours contre le Stéua de Bucarest.

Après Anthony Ludéna, Stéphane Gervais, Alexandre Bisson, David Justin et dans un passé plus lointain Antoine Fins, Denis est le sixième montagnard à être passé par la filière Tourangelle. Le beau père d' Anthony Ludéna Michel Gérez n'était pas étranger à sa venue à La Montagne. Michel découvreur de talent au FC Tours avait choisit la bonne carte pour le club de la citée des forges puisque dans un poste aussi ingrat que gardien de but, Denis est dans la lignée de ces brillants prédécesseurs à savoir le gardien du Vannes OC Jean Marc Le Rouzic, ou Jean Marc Le Gall passés par les rangs du FCLorient. « C'est Michel et Anthony qui m'ont fait découvrir ce club de La Montagne que je connaissait que de réputation, je ne savais même pas ou c'était situé. Je ne regrette rien car c'est un club familial » .

Formé au FC Tours Denis aura en 2007 et en 2008 disputé quelques matchs en ligue 2 « J'ai eut la chance dee côtoyer à Tours des joueurs comme Laurent Koscielny et Olivier Giroud. L'un des mes souvenirs les plus marquants reste ce match de coupe de France que l'on avait perdu de justesse au Moustoir contre le FC Lorient »

                                                                                                     Photo et article Le Télégramme de Brest

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×