La carrière exemplaire de Gilbert Le Chenadec

                                                                    


 Gilbert faisant le tour du stade Marcel Saupin aux côtés de son entraîneur José Arribas après le premier titre de champion de France  obtenu par le FC Nantes en 1965

L'’US Montagnarde doit une fière chandelle à Gilbert qui est parmi la quinzaine de joueurs

issus  du cru qui fouleront par la suite les championnats de première et de deuxième division. C'est d'ailleurs lui qui a le premier celui qui l’a fait  connaître le nom du club aux quatre coins d l'hexagone.
Gilbert qui permit au FC Nantes de décrocher son premier titre de champion de France est rester à jamais fidèle au club de la citée des forges pour preuve c’est au Mané Braz qu’il invita ses coéquipiers du FC Nantes et de l’équipe de France pour fêter son jubilé.

 

Gilbert posant aux cotés des Henri Michel, Robert Budzinski, Daniel Eon, Christian Stéphano, Loic Sayec, Alain Le Chenadec, Bernard Le Hen et celui qui reste le meilleur buteur montagnard sur une saison  Jacky Liscouet.

 

 

 

 

 

 

« L'US Montagnarde est avant tout un exemple pour le football amateur français. Elle a réussit à toujours se maintenir malgré de petits moyens à un niveau intérréssant. J’ai débuté ici en minimes aux côtés des gens comme Roland Le Paih ou Jean Le Chenadec. C’est mon club de coeur. Grâce à José Arribas, j’ai d’ailleurs pu faire venir au FC Nantes Jean Giovannelli, Bernard Maligorne et Patrice Kervarrec( ce dernier fait d'ailleurs toujours parti des 25 meilleurs buteurs du club  ligérien)»

 

 Gilbert portera de 1951à 1958 les couleurs de l'USM , s'il tire la langue sur cette photo il avait déjà une faim de loup. A ces côtés on reconnait Alain Coguic, Guy Le Bouedec, Gérard Cadio, René Thomas sans oublier Jean Le Chenadec.

Gilbert qui ne manque pas d’anecdotes se souvient notamment « Un jour c’est Thierry Rolland lui même qui est venu me parler de l’USM ».

L'ancien légendaire capitaine des canaris qui est resté fidèle au club « Même si à mon plus grand regret je n'ai pas pu être présent pas pour les 70 ans du club, je vais régulièrement encourager les joueurs quand ils se déplacent en Loire Atlantique ».

Guère avare en compliments il fait notamment l'éloge de son cousin Alain"Vu les postes qu’il a occupé c’est une sorte de Guy Roux"

Même si le nom de ancien entraîneur Auxerrois fait grincer des dents dans la citée des forges depuis le changement de statut de la coupe de France dont le sorcier Auxerrois fut l’instigateur( Le président Montagnard Lionel Le Gal lui avait dit sa façon de penser( en breton son peutchemeut) au Moustoir il ya de cela quelques années, ce ne sont pas les dirigeants montagnards qui s’offusqueront de cette comparaison venant d’un des leurs.
Avec l’exploit d’Eddy Merkx qui gagna sa première course professionnelle à La Montagne, Gilbert a fait la renommée de ce quartier paisible qui vit toujours au rythme des victoires des bleus. Gilbert qui dans toute sa carrière n’a qu’un regret «
 Celui de n’avoir connut qu’une sélection en équipe de France (c’était contre l’URSS du grand Yachine). J’étais bien meilleur l’année d’avant, malheureusement Just Fontaine ne m’a pas appelé » . A défaut il aura été l’un de ceux qui auront fait les beaux jours des canaris comme il avait quelques années auparavant illuminé l’US Montagnarde »

La carrière de Gilbert Le Chenadec

Date de naissance : 13 juillet 1938

  • Lieu de naissance : Languidic( Tout gamin il habitera Malachappe avant de passer son adolescence à La Montagne à 100 mètres du café Nignol ou a été créer 

  • l' USM(Gilbert a d'ailleurs joué en équipe avec Francis Nignol)

  • Poste : défenseur

  • Nombre de sélections en équipe de France  : 1

Gilbert LE CHENADEC débute sa carrière avec les jeunes de l’US Montagnarde au début des années 50. A 18ans, il rejoint les rangs du FC Lorient dont l’entraîneur de l’époque est Georges GIROT. Cet excellent défenseur tape dans l’œil des dirigeants nantais qui le recrute en 1958. Durant 9 ans, Gilbert LE CHENADEC portera à 129 reprises le maillot nantais et sera sacré champion de France en 1965 et 1966. En 1967, il connaît une sélection avec les bleus contre l’URSS du portier Lev YASHIN. En 1968, il rejoint le FC Metz et termine sa brillante carrière à Angoulême.


Championnat de Ligue 1 / Division 1:
Champion (2):
1964/65, 1965/66 (FC Nantes).
Vice-champion (1):
1966/67 (FC Nantes).
8 saisons, 252 matches, 12 buts.

Championnat de Ligue 2 / Division 2:
Vice-champion (1): 1962/63 (
FC Nantes).
4 saisons, 77 matches, 1 but.

Coupe de France:
Finaliste (1):
1965/66 (FC Nantes).
10 participations, 33 matches, 3 buts.

Coupe Charles Drago:
1/4 de finaliste (1):
1964/65 (FC Nantes).
2 participations, 3 matches, 0 but.

Ligue des Champions / Coupe des Clubs Champions / C1:
1/8 de finaliste (1):
1966/67 (FC Nantes).
2 participations, 6 matches, 0 but.

Ligue Europa / Coupe UEFA / Coupe des Villes de Foire / C3:
1/32 de finaliste / 1er Tour (2):
1968/69 (FC Metz); 1970/71 (Angoulême CFC).
2 participations, 3 matches, 0 but.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site